La Manufacture d'armes

Site et monument historiques à Châtellerault
  • Cette manufacture d'armes est créée par ordonnance royale du 14 juillet 1819 pour produire des armes blanches. Les travaux de construction débutent en 1820 sous la direction de M. Ledard et M. Guillebon par le bâtiment d'administration, cinq ateliers sur le bord de la Vienne et des logements d'ouvriers dans la partie nord (le bâtiment 137 porte la date 1821). À partir des années 1850 y sont fabriquées des armes à feu, puis du matériel d'artillerie et des missiles. L'introduction de nouveaux procédés mécaniques de fabrication et l'augmentation des effectifs entre 1830 et 1880 entraînent la transformation et la construction de nombreux ateliers. Entre 1886 et 1891, pour la fabrication du fusil Lebel, de nombreux bâtiments sont démolis et remplacés par de nouvelles constructions (3 des cheminées datent de cette période, et les bâtiments 114 et 206 portent la date 1887). Dans les années 1950, on reconstruit les bâtiments endommagés durant la Seconde Guerre mondiale et certains ateliers vétustes, tandis que l'on en modernise d'autres. Après la fermeture définitive de l'établissement le 1er novembre 1968, une partie des bâtiments est transformée en musée, en patinoire et en centre d'archives de l'armement.
    En 1844, il y a la mise en place d'une turbine Fourneyron, puis vers 1850, le remplacement de deux autres roues par des turbines. De 1914 à 1921, on y construit une centrale thermique et une centrale hydroélectrique.
    L'usine compte 40 ouvriers à ses débuts et 7000 durant la Seconde Guerre mondiale, elle est alors l'une des plus importantes usines d'armement d'Europe.
    Il existe un fonds d'archives;
    Fermée en 1968, la manufacture reste profondément ancrée dans les mémoires locales. Sa reconversion en pôle de culture, de loisirs et d'enseignement permet aujourd'hui aux habitants de s'approprier pleinement les lieux.