-A +A

En vélo sur la Ligne Verte

Étape 2 : Châteauneuf

La Gare de Châteauneuf est le point de départ de la ligne de chemin de fer qui reliait Châtellerault à Loudun. Aujourd'hui, cette gare n'est plus et le départ de la Ligne Verte se fait à une centaine de mètres de là.

La Ligne Verte : petit historique

Les premières études pour la construction de la ligne de chemin de fer entre Châtellerault et Loudun sont réalisées à partir de 1872. Et en 1884, l'aménagement des 46 km de voies débutent pour se terminer 2 ans plus tard.

8 stations bordent la voie : Châteauneuf, Scorbé-Clairvaux, Saint-Genest-d'Ambière, Lencloître, Savigny-sous-Faye, Berthegeon, Monts-sur-Guesnes et Le Bouchet ainsi que 42 maisons de garde-barrières.

2 heures pour relier Châtellerault à Loudun. En ligne droite, la locomotive atteignait les 80 km / h : un exploit pour l'époque ! Il me faudra un peu plus de temps en vélo.

Cette ligne avait une importance économique vitale pour le nord du département. Elle était reliée à Châtellerault aux voies que menaient à Poitiers, Tours et à Le Blanc.

Les cultures maraîchères de la vallée de l'Envigne, melons et asperges, s'y sont développées. Dans les années 1930, la gare de Savigny-sous-Faye réceptionnait 1500 tonnes de marchandises et plus de 8000 voyageurs y transitaient. Trois trains journaliers s'y arrêtaient.

Après 60 ans de gloire, la ligne finit peu à peu par dépérir. Dès 1946, le trafic de voyageurs cesse et celui de marchandises attendra 1987.

La gare de Châteauneuf

L’inauguration officielle a lieu le dimanche 19 septembre 1886 et coïncide avec la clôture du comice agricole. Châtellerault organise de grandes festivités : exposition, lancement de ballon, banquet, feu d’artifice. Pour inaugurer la ligne, un train spécial est programmé sur le trajet Tours-Loudun-Châtellerault.

La gare de Châteauneuf est une gare de passage, le terminus étant sur la rive droite de la Vienne, la station du chemin de fer de Paris-Orléans.

La gare comporte un bâtiment voyageurs, une halle à marchandises et deux voies de manœuvre.

Le personnel est peu nombreux : 4 employés en 1901, dont le chef de gare, Théophile Ildefonse qui habite à la gare.

Le service des voyageurs est supprimée en 1939. Cependant, un train supplémentaire les jours de foire à Lencloître est mis en marche après de nombreuses pétitions.

La ligne a été bénéfique pour les maraîchers de l’Envigne. En effet, la Compagnie d’Orléans accepte un aménagement d’horaire qui permet aux primeurs récoltés en début d’après-midi d’être à 4h du matin à Paris.

Jusqu’au début des années 2000, il ne reste plus qu’une liaison Châteauneuf-Châtellerault PO par locotracteur.

 

Je vous conseille la lecture de la Revue Historique du Pays Châtelleraudais, n° 26, décembre 2013, p. 25-36.

Prochaine étape : Aven'Thuré et surtout trouver ma première géocache !!