Photo

CONFERENCE - DESTINATION COLLECTION

Animation locale à Châtellerault

  • De quoi rit-on au Chat Noir ? **Le Grand Atelier, Musée d’art et d’industrie de Châtellerault vous propose une conférence « De quoi rit-on au Chat Noir ? »**

    La réputation du Chat Noir le précède : lieu de divertissement incontournable de la fin du XIXème siècle, pour l’ensemble des pratiques qui s’organisent sous cet emblème - débit de boisson, rendez-vous d’une bohème tapageuse, scène ouverte aux poètes et chansonniers, théâtre d’ombres et même musée de l’avant-garde et de l’incohérence - , on se doute bien qu’on s’y amuse. Mais de quoi rit-on, au juste, au Chat Noir ?

    Nous nous proposons d’explorer cet espace de sociabilité qui a marqué l’histoire culturelle et artistique, en envisageant comme centrale la question de sa production écrite, plus particulièrement le journal éponyme. Publié de façon hebdomadaire tout au long de l’existence du cabaret, son étude permettra de mettre au jour la poétique de ce collectif : des principales thématiques abordées aux modalités plus proprement comiques.

    **Intervenante : Caroline CREPIAT**

    Actuellement chercheuse post-doctorale à l’Université de Bourgogne où elle travaille sur la présence de traductions dans les périodiques fin de siècle, Caroline Crépiat a consacré une thèse à la question du sujet lyrique dans la poésie publiée dans le Chat Noir, à paraître chez Honoré Champion.

    Ses travaux interrogent la poétique de ce corpus, la représentation du collectif (sociabilité, place des femmes, lectorat) et la thématique du corps. Elle a coorganisé, avec Julien Schuh et Denis Saint-Amand, le colloque « Poétique du Chat Noir (2018), dont les actes sont paraître aux Presses Universitaires de Paris Nanterre. Elle a participé à la base de données Numapresse (2016-2018), par le dépouillement de quelques journaux satiriques fin du siècle dont le Chat Noir.

    Elle a par ailleurs codirigé avec Lucie Lavergne «Masques, corps, langues » - « Les figures dans la poésie érotique contemporaine » (Classiques Garnier 2017) ; avec G. Bouchaud, G. Derbac, A. Gayte et A. Juliet «Le suicide » - « Question individuelle ou sociétale ? » (Centre Michel de l’Hospital, 2018) ; ainsi que la revue de littératures et arts contemporains « Remugle » (2017).

    Entrée libre selon les places disponibles Entrée libre selon les places disponibles
Horaires
Horaires
  • Le 16 avril 2020 de 16:00 jusqu'à 18:00