Anlässlich von 250e anniversaire de l’arrivée des Acadiens en Poitou, je vous propose de découvrir l’histoire surprenante de ce peuple à travers un parcours de tourisme mémoriel.

Françoise Glain

Pour m’aider à établir ce circuit, j’ai fait appel à Françoise Glain qui a consacré deux livres à cette colonie et conçu un jeu de l’oie sur le sujet pour une approche plus ludique.
Cette habitante d’Archigny me confie qu’il n’est pas rare d’y accueillir des Canadiens sur les traces de leurs ancêtres acadiens exilés en Grand Châtellerault…

QU’EST-CE-QUE L’ACADIE ?

diese région géographique et culturelle englobe une partie du Kanada atlantique, principalement les provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et une partie de la province de Québec.

EINE KLEINE GESCHICHTE

« Colons français partis outre-Atlantique dès 1604, les Acadiens sont pris entre les guerres franco-anglaises. », m’explique Françoise Glain.
Ils finissent par être chassés par les Anglais au bout de 150 ans. « C’est la déportation de 1755 à 1763, aussi appelée le Grand Dérangement. »
Certains parviennent à gagner les côtes françaises du Havre et Saint-Malo. Après une longue période d’errance, environ 1500 Acadiens acceptent de participer au projet du Seigneur de Monthoiron : le marquis Pérusse des Cars les invite à venir défricher et cultiver ses terres du Poitou. Dans ce but, il fait construire des fermes pour loger les familles.

LES LIEUX DE MÉMOIRE ACADIENS EN GRAND CHÂTELLERAULT

« Le grand chemin du Berry » devenu La Ligne Acadienne

De Châtellerault à Saint-Savin-sur-Gartempe, le Grand Chemin passe par les 3 communes sur lesquelles étaient implantées les fermes dites acadiennes : Archigny, La Puye, Saint-Pierre de Maillé. Devant chaque ferme, un panneau indique le nom de la famille à qui elle était attribuée. 39 subsistent, certaines réaménagées. Aujourd’hui toutes sont privées, sauf deux (la ferme n°6 et la ferme n°10).

La ferme n°6 à Archigny

La commune, propriétaire de cette maison, a délégué sa gestion touristique à des associations qui proposent toute l’année des visites gratuites sur réservation.
Vous pourrez y découvrir le mobilier des Cousins acadiens mis en scène dans une pièce à vivre de l’époque. Une salle d’information présente également des documents et des films sur l’histoire acadienne et sur les fermes.

Ouverte tous les week-ends de juillet et août 2024 de 15h à 18h30.
Et aussi lors de la fête du 15 août et des Journées du Patrimoine.
Contact : Françoise Glain au 06 35 27 00 60

La ferme n°10 à Archigny

Géré par le service Patrimoine du Pays d’Art et d’Histoire de Grand Châtellerault, le bâtiment abrite un musée. Le bâtiment vient d’être restauré en utilisant les techniques de l’époque, un mélange de terre, d’argile et de branchages. Une scénographie est en préparation.

La date de réouverture n’est pas connue à ce jour.

Notre-Dame de l’Étoile à Archigny

Pendant la construction des fermes, certaines familles acadiennes sont logées dans l’unique abbaye cistercienne du Poitou. Le plan bernardin y est encore parfaitement lisible.
Visites commentées par l’association Sauvegarde de l’Étoile
Sur rendez-vous toute l’année et tous les jours en juillet et août.
Tarif : 3,50€. Contact : 05 49 46 80 65 ou [E-Mail geschützt]

Le croisement de La Chaussée à Archigny

Là où la route départementale D3 rencontre la D9, un terre-plein a récemment été aménagé avec 3 drapeaux hissés (français, européen et acadien). Au sol, la Ligne Acadienne et ses 58 fermes sont gravées sur une dalle cimentée.

L’église Saint-Georges d’Archigny

Les Acadiens des fermes voisines venaient se recueillir dans ce monument roman du 12e siècle. Certains s’y sont même mariés. (Toutefois l’église de référence de la communauté acadienne était celle de Cenan, sur la commune de La Puye.)
Sur demande, visites commentées par l’association Histoire et Patrimoine d’Archigny.
Telefon: 06 35 27 00 60

Le château de Monthoiron

Aujourd’hui connu pour sa tour-forteresse dessinée par Léonard de Vinci et pour ses chasses au trésor plébiscitées par les familles, le domaine accueillait à l’époque la résidence de Louis Nicolas de Pérusse des Cars, physiocrate à l’initiative de la venue des Acadiens dans le Poitou.

La rue des Acadiens à Châtellerault

C’est ici, dans le quartier de Châteauneuf, que la première vague de déplacés arrive à pied durant l’hiver 1773 et est hébergée, pour une partie, en attendant la construction des fermes à Archigny.

Le Quai Alsace Lorraine à Châtellerault

Promenade des Acadiens, sur la rive gauche de la Vienne, une plaque racontant l’histoire de ce peuple a récemment été installée pour commémorer le 250e anniversaire de l’arrivée à Châtellerault. Elle rappelle que la seconde vague d’Acadiens en Poitou a débarqué de bateaux fluviaux à cet endroit en 1774.
À proximité du Pré de l’Assesseur et de l’île Cognet

DAS EREIGNIS

August 15 les Acadiens célèbrent leur fête nationale. Chaque année à cette date, l’association locale Les Cousins Acadiens du Poitou organise un joyeux « tintamarre », en référence à la tradition : marcher à travers sa communauté en faisant du bruit.
Au programme à la ferme n°10 : concerts, vide-grenier, pique-nique, vols en ULM au-dessus de La Ligne Acadienne…
Bon plan : pique-niquer dans le parc, à l’ombre des poiriers centenaires.

DES LIVRES ET UN JEU

Par Françoise Glain et le Collectif d’Histoire et Patrimoine d’Archigny
• Jeu de l’oie (en français et en anglais) : retrace de façon chronologique et ludique l’histoire de l’Acadie en Poitou.
« D’Acadie en Poitou pour les jeunes »
« Une Colonie en Poitou au XVIIIe siècle » : Les immigrés acadiens et leurs descendants sur les terres d’Archigny.


J’espère que cet article vous aura donné envie de suivre le parcours mémoriel afin d’en savoir plus sur la vie des Acadiens en Poitou et sur leurs différentes destinées…

LES ASSOCIATIONS

• Les Cousins Acadiens du Poitou
Contact : Claude Massé-Daigle
Email : [E-Mail geschützt]

• Histoire et Patrimoine d’Archigny
Contact : Françoise Glain
Tel. : 05 49 21 23 85
E-Mail: [E-Mail geschützt]

• Châtellerault Québec Acadie
Contact : Michèle Debain
Tél. : 05 49. 21 18 58
E-Mail: [E-Mail geschützt]

War dieser Inhalt für Sie nützlich?