Le véritable luxe en Grand Châtellerault ? La possibilité de s’autoriser une certaine lenteur pour observer, écouter, penser… La destination s’explore aisément sans voiture. On voyage autrement, en toute liberté. Ici, les flâneurs éco-responsables sont rois. 

Photo de Une ©Agence Zébrelle

Châtellerault

Un gare idéalement située

Il y a pile 30 ans Châtellerault inaugurait sa gare SNCF, à deux pas du centre-ville et des bords de Vienne.

Une fois descendu du train, le voyageur déambule dans le quartier historique à la découverte de la maison Descartes, du théâtre Blossac, d’élégants hôtels particuliers, de l’église Saint-Jacques et son carillon Bollée hors du commun… La roseraie du château offre un cadre romantique pour une pause avec vue sur la rivière et le pont Henri IV. Square Gambetta, la maison du gardien interpelle avec sa façade médiévale de pan-de-bois.

Rive gauche se dressent les tours Vilmouth, symboles de l’ancienne manufacture royale. De « La Manu », comme la nomme affectueusement les habitants, subsistent une imposante architecture et une riche histoire à découvrir au musée d’art et d’industrie Le Grand Atelier. Après une balade au bord de l’eau, un pique-nique dans le pré de l’assesseur s’impose.

Le visiteur a également toutes les cartes en main pour prolonger son périple : bus urbains, cars régionaux, bicyclettes en location, pistes cyclables, itinéraires vélo…

À 2 kilomètres, la bucolique Ligne Verte s’étend sur une ancienne voie ferrée en direction de Loudun.

Une cheffe de gare…

Ambassadrice du Slow Tourisme

Née à Châtellerault, Christelle Dechereux, la cheffe de gare, affiche 23 années d’expérience à la SNCF après y être entrée pour un job d’été à la fin de ses études de communication. Aujourd’hui, la dirigeante de proximité est chargée de la sécurité des voyageurs, de la régularité des trains et de l’information. 

La gare joue un rôle important car c’est la première et la dernière image de la ville pour le voyageur

À 1h20 de Paris et première porte de la Nouvelle-Aquitaine sur la région Centre-Val de Loire, la station ferroviaire accueille quotidiennement 37 trains, 10 TGV et 27 TER. On y croise régulièrement le champion cycliste châtelleraudais Sylvain Chavanel ou encore les Bodin’s !

Cyclotouriste avertie, Christelle Dechereux roule en club tous les week-ends sur les routes de Grand Châtellerault et aime se lancer des défis, comme l’ascension du Mont Ventoux l’an dernier. Grande connaisseuse du territoire, cette passionnée fourmille d’idées pour conseiller les vacanciers sans voiture. 

Une inspiration micro-aventure sans voiture…


Prendre le temps de percer les secrets du territoire sur la ligne 11 du TER Nouvelle Aquitaine… 

Jour 1

  • Arrivée en gare de Châtellerault
  • Location d’un vélo classique ou électrique à la station Vélibleu
  • Départ en TER et arrivée à la gare Les Ormes après 15 minutes de trajet (2 arrêts sur le chemin : Ingrandes-sur-Vienne et Dangé-Saint-Romain) au lieu de 20 minutes en voiture 
  • Direction le camping des Ormes labellisé Accueil Vélo pour déposer les bagages (9 minutes à pied)
  • Visite de ce charmant village aux portes de la Touraine : – le majestueux château des Ormes, berceau des pensées de Diderot, Voltaire et Rousseau au siècle des Lumières, – la Poste aux Chevaux, un Monument Historique du 18e siècle, considéré comme l’un des plus remarquables Relais de Poste de France, – la mairie et son parc arboré aux 27 essences rares ou remarquables, – les pittoresques halles anciennes et la petite église à l’insolite clocher néo-byzantin, – le lavoir avec vue imprenable sur la Vienne bordée d’une tourelle comme un point d’interrogation, – Pique-nique au bord de l’eau près du lavoir.

Jour 2

  • Départ à vélo pour Dangé-Saint-Romain (15 minutes), son pont, son église et sa laiterie. Passage à l’Office de Tourisme, dégustation des macarons de la pâtisserie L’Instant Douceurs, pause à la terrasse d’un café, courses au marché du samedi matin.
  • Direction Vaux-sur-Vienne (20 minutes à vélo). Installation au gîte Le Prieuré labellisé Accueil Vélo et équipé d’une piscine, d’un SPA, d’un sauna, d’une salle de fitness… 
  • Randonnée pédestre sur le circuit n°55 « Par Vaux et par Bois » (Distance : 9,8 km, durée : 2h40 avec patrimoine et panaromas)
  • Pique-nique avec vue au bourg de Vaux-sur-Vienne

Jour 3

  • Départ à vélo (15 minutes) pour le dynamique village d’Oyré. Balade à cheval depuis le centre équestre Équi-Loisir.
  • Déjeuner bistronomique et locavore au restaurant Le Local.
  • Départ pour Ingrandes-sur-Vienne à vélo (20 minutes) pour s’accorder une parenthèse verte 4 étoiles au camping Le Petit Trianon Saint-Ustre, labellisé Accueil vélo
  • Shopping au magasin d’usine Aigle (12 minutes à vélo) où est fabriquée à la main la célèbre botte en caoutchouc plébiscitée jusqu’au Japon !
  • Ravitaillement à la boutique de produits locaux Ô Petit Marché de Steph pour le pique-nique du soir au lac du gros Caillou.

Jour 4

  • Départ pour Châtellerault en suivant l’itinéraire de la Scandibérique, partie française de l’EuroVelo 3, sur 10 km.
  • Visite du centre historique, des quais et de La Manu pour une séance estivale de roller gliss. Farniente à la plage du lac de la forêt à Châtellerault (10 minutes à vélo).
  • Restitution du Vélibleu avant le train retour.
À bientôt en Grand Châtellerault !

Infos pratiques

Thématiques

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu